Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Puis-je exiger un droit de réponse si je suis cité sur un site internet ou un blog ?

Article mis à jour le 28/02/2011

Oui, vous disposez d’un « droit de réponse » dès lors que vous êtes nommé ou désigné sur un site internet, un blog, ou n’importe quel service de communication au public en ligne.

Vous devez transmettre votre demande d’insertion de droit de réponse, dans les 3 mois qui suivent  la publication du contenu à l’origine de votre demande, au directeur de la publication du site dont le nom et les coordonnées figurent obligatoirement dans les mentions légales,  ou à l’hébergeur du blog si celui-ci a choisi de rester anonyme.

Sous peine d’une amende de 3 750 €, votre interlocuteur a l’obligation de publier gratuitement dans les 3 jours qui suivent la réception de votre demande votre réponse.

La publication doit être faite dans  la même forme de caractère et la même taille de police pour le même volume que le propos d’origine. Par exemple, si votre droit de réponse porte sur un billet, le directeur de la publication devra insérer un autre billet, mais s’il porte sur un commentaire, il sera simplement soumis à l’obligation de publier votre réponse au titre d’un simple commentaire.

Elle doit être accessible à la suite du message d’origine ou être accessible depuis celui-ci. Si votre réponse fait suite à un article publié dans une lettre électronique, elle sera insérée dans le numéro qui suivra la réception de votre demande.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2 (1 vote)