Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

FORUM - Immobilier

offline
Inscription: 01/06/2015
Non résolu

Bonjour

une construction contre notre mur va occulter une fenetre et un soupirail plus que trentenaires  puis je contester ce permis qui vient d être accordé?? apres un recours gracieux aupres du maire et hierarchique auprès du prefet que faire en cas de non réponse de ces 2 autorités ???

merci par avance de vos réponses

Votre notation : Aucun Moyenne : 4 (1 vote)

Lefonk

RépondrePoser une question
Liens sponsorisés
offline
Inscription: 12/06/2020

Bonjour

Il est peut-être déjà trop tard en ce qui vous concerne, mais sait-on jamais, et si cela peut servir à d'autres utilisateurs du forum alors tant mieux. Je me permets de réagir à ce sujet resté sans réponse, car ma sœur est justement en train de vivre une mésaventure similaire.

Après avoir envoyé sa demande de recours gracieux au Maire de notre Commune pour contester l'arrêté portant sur un permis de construire qui allait particulièrement nuire à sa qualité de vie et en même temps déprécier la valeur de son bien, elle a attendu une réponse de la Commune au-delà d'une période de deux mois, puis elle a poursuivi sa démarche avec un recours contentieux pour annuler ce permis de construire auprès du Tribunal Administratif.

J'ai trouvé sur ce site des informations plutôt bien détaillés qui pourraient vous guider à travers votre démarche de contestation de permis de construire.

Ma sœur est plutôt confiante dans le succès de son affaire, elle s'est attachée les services d'un avocat spécialiste du droit de l'urbanisme et de l'immobilier qui la soutiens dans sa démarche. Après, c'est juste mon avis, mais j'ai un peu l'impression que les communes ne s'inquiètent pas vraiment tant qu'on ne passe pas à la seconde étape de la contestation, c'est-à-dire par le recours d'annulation. Je ne veux juger personne, mais c'est assez symptomatique de la lourdeur administrative qui caractérise notre pays...

Bien à vous,

Sarah