Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Interview de Fanny Perrin, porte-parole de Droitissimo.com

Est-ce vrai que les soldes sur internet peuvent débuter quelques heures avant les soldes en magasin ?

Fanny Perrin : Les soldes sur internet sont soumis aux mêmes règles que ceux en magasin, dates et heures comprises. Les soldes saisonniers durent chacun cinq semaines et parallèlement, chaque année, les commerçants ont le droit de pratiquer à leur convenance, une période de soldes complémentaires de deux semaines. Cette année, les soldes d’été débuteront donc à 8 h du matin le mercredi 22 juin.

À quoi faut-il faire attention quand on achète sur le web ?

Fanny Perrin : Assurez-vous du caractère sérieux du site. Les cybercommerçants français ont par exemple l’obligation d’indiquer un numéro de téléphone et une adresse physique. Je pousse moi-même la vérification jusqu’à m’assurer qu’elle est bien enregistrée auprès du Registre du Commerce.

Avant de conclure la vente, vérifier également les descriptifs des produits ainsi que les conditions générales de vente (CGV) qui doivent mentionner les prix toutes taxes comprises ou les frais de livraison.

Peut-on retourner la marchandise soldée achetée sur internet ?

Fanny Perrin : Oui. Le principe est qu’en tant que particulier, vous pouvez annuler une commande passée par internet dans les 7 jours qui suivent. C’est ce que l’on appelle « le droit de rétractation ».

Un site internet a-t-il le droit de livrer moins vite des marchandises soldées ?

Fanny Perrin : Les cyberclients qui achètent en solde sur internet ont les mêmes droits que hors période de solde. Le cybercommerçant est tenu de mentionner une date limite de livraison. En cas de retard, il a l’obligation d’informer l’acheteur. Si le bien n’est pas livré dans les 30 jours après le paiement, le client a le choix entre la livraison d’un bien identique ou le remboursement de la somme versée.

En cas de problèmes vers qui se tourner ?

Fanny Perrin : En premier lieu, essayez un arrangement à l’amiable. En cas d’échec, vous pourrez avoir recours à des interlocuteurs différents selon la localisation du site.

-S’il s’agit d’un site français, vous pourrez contacter la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

-Si le site est basé dans l’Union européenne, je conseille de s’adresser à l’organisme Euro-Info-Consommateurs (réseau des Centres européens des consommateurs).

-Si le site est basé hors Europe, les tribunaux français s’estiment compétents en cas de « lien suffisant ou significatif » entre le site litigieux et un consommateur français.

Quels sont vos conseils pour les internautes ?

Fanny Perrin : Soyez vigilant. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de personne physique en face de vous que vous devez faire confiance aveuglement. Mais ne soyons pas paranoïaques ! Selon le bilan d’action sur la toile établi par la DGCCRF en 2010, sur 8395 sites contrôlés, 1204 ont fait l’objet d’un rappel à la loi et seuls 279 procès-verbaux pour infractions ont été rédigés.

Pour lire l'interview dans son environnement d'origine, cliquez ICI.

Date de parution: 
17 Juin 2011
Source: 
http://www.touslesclics.com/conso/infos-mode/fanny-perrin-droitisimo-soldes-internet
Liens sponsorisés
Liens sponsorisés