Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Combien coûte la retraite complémentaire CIPAV des professions libérales ?

Article mis à jour le 11/03/2013

Les professions d'architecte, de géomètre, de conseil, d'interprète, de métreur..., qui ne sont pas affiliées à une caisse spécialisée (par exemple, CNR, CAVOM, CARMF…) sont affiliées, au titre de leur régime de retraite complémentaire, à la caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV).

Les cotisations dues à la CIPAV sont appelées en fonction des revenus des professionnels libéraux concernés de l’avant-dernière année (revenus de 2011 pour les cotisations appelées en 2013).

En janvier 2013, la Cipav a réformé ses statuts afin d'assurer l'équilibre à long terme du régime.

Ainsi, le taux de rendement du régime passe de 8,81 % en 2012 à 7,90 % en 2013, ce qui signifie que les adhérents mettront environ 12 ans, après leur départ en retraite, pour récupérer les sommes cotisées.

A noter : le taux de rendement est le rapport entre le montant des pensions perçues au cours de la retraite et le montant des cotisations versées au cours de la vie active de l’adhérent. 

Aussi le nombre de points attribués en contrepartie des cotisations versées et la valeur du point ont-ils été modifiés. Ces modifications ont pour but de ne pas augmenter de manière considérable le montant des cotisations.

A LIRE AUSSI :

Comment se calcule la retraite complémentaire CIPAV des professions libérales ?

Aucu vote pour l'instant.


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Aucu vote pour l'instant.