Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Qui a droit à une retraite d’avocat ?

Article mis à jour le 12/03/2013

Les professionnels qui exercent leur activité pour leur propre compte, sans lien de subordination vis-à-vis d’une entreprise ou d’un employeur, sont des non-salariés. Ils peuvent être des artisans, des industriels ou commerçants, ou bien des professions libérales. Tous relèvent, pour leur protection sociale, du régime social des indépendants (RSI). Pour leur retraite, les artisans, industriels et commerçants sont affiliés aux caisses de retraites du RSI. Les professions libérales, elles, disposent d’un régime de retraite spécifique institué en 1948 et sont affiliées soit à la CNAVPL (caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales), soit à la CNBF (caisse nationale du barreau français) si elles exercent la profession d’avocats.

CNBF

11, boulevard de Sébastopol
75038 Paris cedex 01 tel : 01 42 21 32 30

Concrètement, la CNBF sert une pension de retraite libérale aux professionnels qui ont exercé une carrière entière en tant qu’avocat, ou une partie seulement de leur carrière d’avocat (ex : un salarié qui  devient avocat), ou qui ont exercé, en plus de leur activité principale, une activité d’avocat à titre accessoire.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)