Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Racheter des trimestres de retraite : est-ce intéressant ?

Article mis à jour le 24/11/2010

Racheter des trimestres de cotisations, c’est onéreux. Faîtes vos comptes avant d’y procéder !

Si les rachats dits « classiques » (période d’activité à l’étranger, activité de tierce personne auprès d’un membre de sa famille…) sont moins élevé que les versements pour la retraite, il est assez difficile d’en bénéficier compte tenu de l’évolution de la législation : l’AVPF rend sans objet le rachat pour « tierce personne » dans la plupart des cas, les conventions de sécurité sociale tiennent compte des périodes d’activité à l’étranger…

Ainsi, vous êtes le plus souvent « obligé » de vous tourner vers les versements pour la retraite. Or, celui-ci n’est valable que dans des situations particulières en particulier s’il vous permet d’obtenir le taux plein ou, pourquoi pas, une surcote.

En pratique, comme l’ont démontré les experts du conseil d’orientation des retraites (« Régularisations et rachats de trimestres, document n° 9, séance plénière du 23 janvier 2008, consultable depuis www.cor-retraites.fr), le rachat de trimestres est surtout profitable aux cadres supérieurs car leur retraite complémentaire est la part de leur revenu la plus importante. Or, en rachetant quelques trimestres pour obtenir le taux plein, ils obtiennent une retraite complémentaire sans minoration (du moins sur les tranches A et B). De surcroît, lorsque le salaire est très élevé, le coût du rachat devient forfaitaire, ce qui avantage les hauts revenus. Enfin, l’avantage fiscal (le rachat est déductible de l’impôt sur le revenu) est plus important lorsque le salarié est imposé à un taux élevé du barème de l’impôt sur le revenu.

A vous de calculer si le rachat n’est pas trop onéreux et de décider s’il ne vaut pas mieux poursuivre votre activité après l'âge légal de la retraite et bénéficier de la surcote.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)