Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Quels sont les salariés soumis à une surveillance médicale renforcée (SMR) ? - Page 3

Article mis à jour le 11/10/2012

 

Les modalités de mise en oeuvre de la surveillance médicale renforcée (SMR)

La périodicité minimale des visites médicales en matière de surveillance médicale renforcée est en principe portée d’un an à 24 mois. Ainsi, cette surveillance renforcée comprendra au moins un examen médical tous les 24 mois.

Toutefois, par exception à ce principe, les examens prévus pour les travailleurs exposés aux rayonnements ionisants classés en catégorie « A » doivent être organisés au moins une fois par an.

Quant aux modalités pratiques de la surveillance médicale renforcée, elles sont décidées par le médecin du travail, compte tenu de la périodicité indiquée ci-dessus ainsi que des recommandations de bonnes pratiques existantes.

Bon à savoir : Les travailleurs de nuit ne sont pas impactés par les dispositions du décret 2012-135 du 31 janvier 2012. Ils continuent donc à être régis par les articles R. 3122-18 et suivants du Code du travail, qui prévoient notamment une surveillance médicale tous les 6 mois.

Votre notation : Aucun Moyenne : 2.7 (3 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 2.7 (3 votes)

Merci pour le rappel des arrêtés précisant les cas de surveillance médicale renforcée des salariés. Il est intéressant de rappeler l'importance de réaliser une évaluation des risques en entreprise.