Testez-vous

Etes-vous "droit malin"?

Interviews

Maître Marc Lipskier, un avocat qui révolutionne le métier d'avocat *

Espace emploi

Des offres d'emploi et des CV gratuits

> Recrutez ou faites-vous chasser !

Lexique juridique

 

Tous les termes juridiques de A à Z

> Consultez gratuitement  !

Chiffres utiles

 

Indices et barèmes officiels en vigueur

> Consultez gratuitement  !

Partenaires

Nous sommes victimes de nuisances sonores provenant d’un chantier public en face de chez nous. Que peut-on faire ?

Article mis à jour le 21/04/2011

En matière de chantiers, tout n’est pas permis ! Même si le bruit est inévitable, il est réglementé et peut dans certains cas être sanctionné.

Les chantiers de construction doivent faire l’objet d’une autorisation auprès de la mairie qui peut fixer des horaires d’activité. Pour certains engins particulièrement bruyants comme les marteaux piqueurs des plages horaires spécifiques peuvent aussi être prévues. Par exemple, leur utilisation est, en général, interdite avant 7 heures et après 22 heures en semaine et totalement le week-end et les jours fériés.

Renseignez-vous auprès de la mairie pour savoir si le chantier a bien été déclaré et connaître les horaires autorisés.

Cherchez tout d’abord, à rencontrer le responsable du chantier pour l'informer du problème.

S’il n’y a pas de changement, avertissez le commissariat de police qui interviendra auprès du chef de chantier. Des contrôles du niveau acoustique des engins et outils peuvent être effectués et arrêtés s’ils ne sont pas conformes.

Le bruit occasionné par les chantiers ne doit pas être excessif et de nature à porter l'atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l'homme.

Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)


Liens sponsorisés
Liens sponsorisés
Votre notation : Aucun Moyenne : 1.5 (2 votes)